5 ans après...

Même si je suis toujours autant critique vis-à-vis de la politique américaine en matière d'anti-terrorisme ou sur les raisons invoquées ayant entrainée la seconde guerre d'Irak qui se transforme chaque jour un peu plus en bourbier au prix du sang de la génération future et cela pour le bonheur du portefeuille de la génération précédente, alors que l'Afghanistan n'est toujours pas un pays libéré du joug des talibans car personne en haut lieu n'avait pris au sérieux les avertissements du Commandant Massoud, sauf les commanditaires de son assassinat...

Même si je trouve que nos sociétés dites "démocratiques" évoluent de plus en plus vers un modèle à la limite de ce que l'on peut appeler du bout des lèvres une "dictature policière". Que je trouve anormal de me retrouver fiché à longueur de journée "pour mon bien" et que mes informations personnelles les plus intimes soient divulguées à n'importe qui sans qu'il n'y ait de réciprocité dans cette gigantesque hypocrisie. Tandis que pendant ce temps là, les mensonges et la désinformation volontaire des uns jouent à armes égales avec l'obscurantisme et le prosélytisme aveugle des autres...

Même si ...

Mais je n'ai pas envie de parler de cela aujourd'hui. Parce que cinq ans après j'ai encore ce pincement au coeur quand je revois les images.

Et que depuis, quand j'entends le bruit d'un réacteur, je lève le nez non plus pour regarder et admirer ce prodige de la technologie qu'est un avion, mais pour vérifier que je ne me trouve pas sur sa trajectoire.

1 commentaire

#1  - fabienne a dit :

à quelques détails près, idem

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.