A l’ombre des figuiers sauvages

Bassanese.org v8

Une année d'état d'urgence plus tard...

- Aucun commentaire

... j'ai toujours mal à ma démocratie.

  • L'état d'urgence sans doute prolongé jusqu'à la présidentielle

    Le Premier ministre français Manuel Valls a déclaré dimanche à la BBC que l'état d'urgence allait sans "doute être prolongé de quelques mois" en janvier, dans la perspective notamment de la présidentielle.

  • Fichier TES, danger pour les libertés !

    Le décret TES publié par le gouvernement, comme par effraction, le 28 octobre dernier trahit les principes démocratiques tant sur la forme (la manière dont il a été élaboré et publié) que sur le fond (la création d'un fichier centralisant les données d'identité, de filiation et de biométrie de l'ensemble des Français).

  • Fichier des pièces d’identité : la patronne de la Cnil demande un débat parlementaire

    «Quel est le risque de ce fichier ? C’est qu’il soit utilisé pour permettre l’identification des gens à la volée, dans la rue. On attrape votre photographie via une caméra de surveillance ou on récupère votre empreinte digitale sur une scène de crime ou lors d’une manifestation et on les compare avec une base de données centrale», explique Isabelle Falque-Pierrotin.

    «Il est évident que ce n’est pas du tout aujourd’hui dans les finalités du fichier qui a pour vocation de lutter contre l’usurpation d’identité», mais «cet outil de grande ampleur peut faire craindre qu’il puisse être utilisé à d’autres fins, peut-être pas aujourd’hui mais demain», souligne la présidente de la Cnil. Et, parmi les services de sécurité, «le nombre très large des personnes habilitées à consulter le fichier, en gros quelque 2 000 personnes, accroît potentiellement ce risque», a-t-elle ajouté, en pointant également les risques d’attaques de hackers.

  • Trump : la première leçon

    Voilà, Donald Trump a gagné l’élection présidentielle américaine. Le monde est sous le choc et certains se ravissent. Il est encore trop tôt pour mesurer les conséquences de cet événement, mais il y a déjà une leçon à retenir : quand on donne à quelqu’un en qui on a confiance des pouvoirs extraordinaires, comme la possibilité de faire de la surveillance de masse ou ficher les gens, il faut se souvenir qu’on les donne aussi à son successeur.

  • Les services secrets britanniques condamnés pour avoir collecté des millions de données illégalement

    Les services secrets britanniques du MI5, du MI6 et du GCHQ ont été condamnés par un tribunal spécial pour avoir illégalement collecté des données pendant une dizaine d’années sur des citoyens britanniques. L’Investigatory Powers Tribunal, une cour spéciale seule habilitée à juger les procédures contre les services de renseignement, a estimé [...] que « le régime secret de collecte de données personnelles » mis en place par ces agences, qui enregistraient « de très nombreuses données personnelles et confidentielles sans garde-fous ou système de contrôle », était hors la loi.

Classé dans : Aktivism - Mots clés : aucun

"Etat d'urgence", Keny Arkana

- Aucun commentaire

Il y a bientôt une décennie que j'ai découvert Keny Arkana qui vient de nous livrer son dernier opus en téléchargement à prix libre. 

Etat d'urgence, le nouvel album de Keny Arkana

Pour le moment son état d'urgence me plait beaucoup plus que celui qui a été une nouvelle fois renouvelé en France.

Il serait d'ailleurs temps que l'état de droit reprenne sa place et que l'état d'exception permanente cesse.

La Convergence francilienne 2016

- Aucun commentaire

Notez-le, la prochaine Convergence francilienne aura lieu le dimanche 5 juin 2016.

La Convergence francilienne, c’est l’occasion de défendre le vélo comme moyen de déplacement actif, vecteur non polluant de bien-être et alternative concrète à la voiture.

C’est aussi aussi un moment pour rappeler aux élus franciliens que les cyclistes potentiels sont nombreux et qu’il faut accélérer les timides politiques cyclables entreprises çà et là, pour que les itinéraires empruntés par la Convergence francilienne soient cyclables tout au long de l’année.

Ce grand rassemblement manifestif est organisé par MDB en partenariat avec des associations franciliennes, et le soutien de la région Île-de-France et d’une centaine de villes franciliennes. La Convergence permet à tous, le temps d’une journée, de partager la joie d’être ensemble à vélo, de découvrir des itinéraires pour rejoindre Paris puis participer à une parade colorée et bon enfant dans des rues délivrées un temps des autos, jusqu’au cœur de la capitale.
  • Le principe : des cortèges de cyclistes grossissent en se rapprochant de Paris où ils se rejoignent au cœur de Paris (Louvre-Rivoli) pour une parade finale qui les mènera vers 13 h 30 sur les pelouses des Invalides pour un pique-nique géant.
  • Qui peut y participer ? Tout francilien sachant faire du vélo. La participation est gratuite et ouverte à tous.
  • Le matériel : Votre vélo en état de marche, votre pique-nique, de la bonne humeur et une tenue colorée en fonction des parcours : orange pour la branche de Versailles, vert pour celle de Colombes, violet pour celle de la Villette, blanche pour celle de Vincennes et rouge pour celle d’Antony.
  • S’inscrire ? Pas nécessaire, il suffit de se rendre à l’heure au point de rendez-vous le plus proche de chez vous : les Capitaines vous y accueilleront (consulter la carte).
  • Comment rejoindre les rendez-vous et revenir de la fête ? À vélo bien sûr, mais si vous habitez loin et ne pouvez partir tôt, et pour revenir sans fatigue, utilisez les transports en commun : le dimanche le transport des vélos est gratuit et sans restriction sur tous les trains RER et Transilien (chaque voyageur doit être muni d’un titre de transport ou d’un pass Navigo). Profitez-en ! Si vous êtes nombreux, répartissez les vélos sur les plates-formes des voitures en veillant à ne pas obstruer la circulation à l’intérieur du train. Les couleurs des tenues permettront de se retrouver et de faire des cortèges de retour.
  • Le pique-nique aux Invalides : après l’effort, le réconfort ! Les pelouses vous sont réservées pour partager en toute convivialité les chefs d’œuvre culinaires que vous aurez préparés.
  • Mais si j’habite Paris ? Les Parisiens sont invités à rejoindre le point de départ d’un des parcours terminaux (Versailles, Vincennes, Antony, Colombes ou Saint-Denis), ou à se joindre à la partie parisienne des parcours.
Après le succès de l’édition 2015, nous vous invitons à venir toujours plus nombreux : il reste encore de l’espace à remplir place de la Concorde !

>>> voir le reportage diffusé sur France 3 à l’occasion de l’édition 2013
>>> voir le reportage diffusé sur BFM-TV à l’occasion de l’édition 2013
>>> voir le reportage diffusé sur TF1 à l’occasion de l’édition 2013


C'est aussi l'occasion de faire une belle balade en vélo dans Paris. Alors venez nombreux !

Pour ma part ce sera départ depuis Vincennes :)

Classé dans : Aktivism - Mots clés : aucun

Il faut protéger les lanceurs d’alerte (2)

- Aucun commentaire

François Hollande, en déplacement à Boulogne-Billancourt lundi 4 avril, réagit pour la première fois aux révélations « Panama Papers » et émet ce commentaire, qu’iTélé relaie dans un tweet : « Il faut protéger les lanceurs d’alerte, ils font un travail utile et prennent des risques. » (1)

J'espère qu'il aura aussi signé la pétition de soutien à Antoine Deltour.

Antoine Deltour, le discret artisan des LuxLeaks

Les révélations de « Cash Investigation », en 2012, puis la publication de ces « rescrits fiscaux » par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) à l’automne 2014, ont déclenché un vaste scandale qui a touché jusqu’à Jean-Claude Juncker. L’ancien premier ministre luxembourgeois et actuel président de la Commission européenne a dû se justifier – avec le plus grand mal. Dans la foulée, une directive imposant aux pays européens de s’échanger ces accords secrets a été adoptée à l’automne 2015. Cette transparence est une conséquence directe du LuxLeaks.

[...]

Procès Luxleaks : journalistes et lanceurs d’alerte sur le banc des accusés à la place des multinationales

Qui devrait être assis sur le banc des accusés ? D’un côté de la barre, PricewaterhouseCoopers, un cabinet de conseil luxembourgeois dont la spécialité est de permettre d’éviter à ses clients de payer des milliards d’euros d’impôts. De l’autre, deux anciens salariés de ce cabinet et un journaliste, déterminés à dénoncer ces pratiques à la limite de la légalité et moralement condamnables. Et pourtant ce sont bien ces trois hommes qui risquent entre cinq et dix ans de prison lors du procès qui se déroule jusqu’au 4 mai au tribunal correctionnel du Grand-duché.

[...]

« Pouvez-vous dormir la nuit ? » : l’éthique selon PricewaterhouseCooper

Le procès d'Antoine Deltour et de Raphaël Halet, deux anciens salariés du cabinet PricewaterhouseCoopers (PwC), s'est ouvert cette semaine au Luxembourg.

  • Le premier est accusé d'avoir volé en 2010 des centaines d’accords fiscaux secrets entre le fisc luxembourgeois et de grandes multinationales, et de les avoir transmis à Edouard Perrin. Ce journaliste français, également inculpé pour "complicité de violation du secret professionnel", diffusera ces informations sensibles à partir de 2012 dans l'émission "Cash Investigation".
  • Le deuxième est accusé d'avoir scanné seize déclarations fiscales d’entreprises clientes de PwC en 2014, et de les avoir fournies au même Edouard Perrin. Les documents seront dévoilés au grand public par l'opération LuxLeaks, pilotée par le Consortium international des journalistes (ICIJ).

Les deux hommes comparaissent pour "vol, violation du secret professionnel et du secret des affaires, accès ou maintien frauduleux dans un système informatique, blanchiment et divulgation de secrets d’affaires". Ils risquent jusqu'à dix ans de prison.

[...]

Et pendant ce temps, le Parlement européen vote pour protéger le « secret des affaires » et le droit à l’opacité

Les députés européens ont adopté le 14 avril à une très large majorité la directive sur le « secret des affaires », un texte qui risque de rendre la vie beaucoup plus difficile aux lanceurs d’alerte, salariés, journalistes et plus généralement à tous ceux qui s’efforcent d’informer de manière indépendante sur les activités des entreprises. La mobilisation de la société civile, des pétitions signées par plusieurs centaines de milliers d’Européens et le scandale des Panama Papers, survenu dix jours seulement auparavant, n’auront pas suffi à dissuader les parlementaires européens d’adopter cette directive, en séance plénière à Strasbourg.

Sous couvert de lutter contre l’espionnage industriel, elle consacre un principe très général et flou de « protection des informations relatives à la vie des entreprises contre toute forme de divulgation publique » [...]. En les protégeant ainsi encore un peu plus des regards de la société. « Avec cette directive, le parlement européen a l’inconscience de créer un nouveau droit à l’opacité pour les multinationales et fragilise encore les contre-pouvoirs », s’indigne la coalition européenne d’ONG, de syndicalistes et de journalistes qui a mené la bataille contre ce projet.

[...]

 

(1) Il n’en fallait pas plus pour faire réagir Edward Snowden, l’un des plus célèbres lanceurs d’alerte depuis ses révélations sur les pratiques de surveillance de masse de la National Security Agency (NSA) en 2013. L’ancien consultant de l’agence américaine a aussitôt répondu dans un tweet railleur, constitué d’un seul mot en français : « Vraiment ? »

Edward Snowden, Antoine Deltour… Que deviennent les lanceurs d’alerte ?

[...]

Dans les faits, la France n’a pas refusé l’asile au lanceur d’alerte. Elle a juste refusé d’y répondre. Edward Snowden, Hervé Falciani, Stéphanie Gibaud… Ces dernières années, les lanceurs d’alerte ont occupé l’espace médiatique, sur des sujets comme le secret bancaire, les échanges diplomatiques secrets ou bien les scandales de santé publique. Sans que la France ne se mobilise beaucoup pour eux. Mardi 26 avril, c’est Antoine Deltour, le Français à l’origine des LuxLeaks, qui est jugé pour « vol, violation du secret professionnel et du secret des affaires, accès ou maintien dans un système frauduleux informatique, blanchiment et divulgation de secrets d’affaires ».

[...]

 

Classé dans : Aktivism - Mots clés : aucun

Abattoir : nouvelles violences et agonies révélées par L214

- Aucun commentaire

Je suis un omnivore qui, pour tout un tas de raisons philosophiques, culturelles et autres que je n'aborderais pas ici, mange bio et local le plus souvent possible. Je suis de fait soucieux de l'environnement et du bien-être des animaux.

Même si j'ai déjà réduit ma consommation de viande, je ne me vois pas l'arrêter du jour au lendemain pour devenir végétarien. Mes exigences font donc que j'attends des personnes à qui je délègue l'abattage des animaux que je consomme qu'ils le fassent avec un minimum d'empathie et d'humanité. Or ce n'est pas toujours le cas.

Les images tournées à l'abattoir de Mauléon-Licharre dans les Pyrénées-Atlantiques par l'association de défense des animaux L214 montrent de nouveau l'extrême violence de la mise à mort des animaux. Ces images sont particulièrement difficiles à regarder. Parce qu'il n'y a ni empathie, ni humanité.

Seulement de la cruauté.

 

Je vous invite à signer la pétition pour exiger la transparence des pratiques réalisées au sein des abattoirs et, si vous le souhaitez, faire un don à l'association L214 pour lui permettre de continuer son action de défense des animaux.

 

Abattoir : nouvelles violences et agonies révélées par L214

L'association de défense des animaux L214 a diffusé mardi des vidéos montrant des mauvais traitements infligés à des animaux à l'abattoir intercommunal du Pays de Soule, à Mauléon-Licharre (Pyrénées-Atlantiques), et déposé plainte en début d'après-midi auprès du procureur de Pau.

Les images, tournées pendant la période d'activité intensive précédant Pâques, montrent des animaux visiblement mal étourdis ou brutalisés, des moutons saignés alors qu'ils présentent encore des signes de conscience, ainsi qu'un agneau écartelé encore vivant.

Deux autres vidéos similaires ont été publiées par L214 en octobre et en février, tournées respectivement dans les abattoirs d'Alès et du Vigan (Gard).

[…]

Chaque année, en France, plus d’un milliard d’animaux sont tués dans les abattoirs. Les enquêtes révélées ces derniers mois par L214 ont levé le voile sur ces tueries qui se passent généralement à l’abri des regards. Elles ont inspiré horreur et indignation.

La peur et la douleur sont le lot quotidien des animaux dans les abattoirs. Des manipulations brutales, des étourdissements inefficaces, des coups, des saignées ou des découpes en pleine conscience rendent leur mise à mort encore plus terrible. Ces situations relèvent souvent d’infractions à la réglementation et se déroulent sans intervention de la part des services vétérinaires pourtant présents sur place.

Loin d’être des exceptions, ces faits sont dénoncés depuis des années par différentes ONG s’appuyant, entre autres, sur les rapports de l’Office Alimentaire et Vétérinaire (OAV) de la Commission européenne qui soulignent de graves manquements à la réglementation, des carences dans les contrôles des services vétérinaires et l’absence de suivi et de sanctions dissuasives.

Nous demandons une transparence effective des abattoirs par la mise en place d’outils qui permettent aux ONG et aux citoyens d’exercer un droit de regard. Nous […] demandons donc :

  • la mise à disposition publique des rapports d’inspection et des mises en demeure rédigées par les services vétérinaires à l’encontre des abattoirs ;
  • un accès libre et inopiné des abattoirs aux associations de défense des animaux ;
  • la pose de caméras sur les postes de déchargement, d’attente, d’amenée et d’abattage des animaux avec accès libre des associations aux images ;
  • la liberté de diffuser les informations ainsi obtenues.
Classé dans : Aktivism - Mots clés : aucun
Fil RSS des articles de cette catégorie