De la longueur du titre d'une note.

J'adore la lire. Depuis longtemps déjà.

Je l'ai vu grandir, au sens premier du terme. Je l'ai vu se poser des interrogations, se lancer des défis.

Son style a changé depuis, il s'est affiné. La longueur de ses notes n'a d'égal que les émotions qui en ressortent.

Mais là, il faut que je vous fasse partager le titre de sa dernière note : "Où l’on suit le quotidien sans grand intérêt d’une fille déphasée, et comment l’on apprend les avantages et les inconvénients de son travail, note agrémentée de quelques diversions inutiles à propos d’à peu près rien"

Chez moi, ce serait déjà le contenu de la note en elle-même. Chez elle, ce n'est que l'invitation à la lire plus avant.

Elle, c'est Junko.
(et n'oubliez pas d'aller lire ses archives aussi)

Classé dans : Général
Mots clés : aucun

1 commentaire

#1  - Junko a dit :

Waaaa ! Merci !

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.