Des fous furieux ont tué des dessinateurs

Le journal satirique français "Charlie Hebdo" vient d'être la cible d'un attentat mortel.

Des fous furieux ont tué. Au moins douze personnes. Et blessé autant.

Pour faire taire. Une fois encore.

Depuis ce midi j'ai du mal à contenir mon émotion, depuis ce midi j'ai du mal à l'exprimer également.

 

Une fois encore la Liberté a été attaquée. J'en suis dépité, lassé. Tout comme il y a presque un mois, je relayais le message d'Amnesty International dénonçant les violations des droits humains dans le monde, je ne peux pas laisser sous silence ce qui vient de se passer aujourd'hui, à quelques kilomètres de chez moi. D'ailleurs je me dis aussi que cela fait longtemps que je n'ai pas parlé de l'action de Reporters sans frontières.

Face aux armes opposons les mots, face à l'obscurantisme opposons un crayon à papier. L'éducation est la meilleure arme face aux fanatiques.
« Les extrémistes ont peur des livres et des stylos. Le pouvoir de l'éducation les effraie. »

Malala Yousafzai, colauréate en 2014 du prix Nobel de la paix, avec Kailash Satyarthi, militant indien du droit des enfants et du droit à l'éducation.

 

Et le combat pour la liberté et la tolérance continue.  Mais sans pour autant sacrifier nos libertés contre notre sécurité.

Quant à toi ma confidente, ne perd pas l'espoir d'un monde en paix, parce que nous serons toujours plus nombreux que les fous furieux !

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site
Quelle est la deuxième lettre du mot zuyvi ?