Don d'organes (2)

Bon, c'est confirmé, j'ai quelques neurones qui ont sautés.

Ça faisait quelques temps que j'avais dans l'idée de vous écrire une note sur le don d'organes sauf qu'en fait je l'ai déjà écrite... en 2006.

J'aurai évidement pu m'arrêter là et passer à autre chose mais cette page "Comment signaler que l’on est donneur ?" m'a interpellé sur le fait que si de mon coté j'avais fait le nécessaire pour que ma position sur le sujet soit clairement exprimée, je n'en ai aucune idée en ce qui concerne celles de mes proches.

Qu'en est-il donc pour vous ?

3 commentaires

#1  - Rico'n'co a dit :

La chose est dite : le don de ton cerveau ne sera pas l'affaire du siècle pour un quelconque éventuel receveur (sauf peut-être pour un receveur appartenant au règne animal ?)... Je sais, vue l'excessive consommation neuronale que j'ai pu avoir par le passé, ce doit sans doute être ce que l'on appelle : "l'hôpital qui se fout de la charité" .... !!! Donc, pour revenir au sujet et pour faire simple : pas donneur mais chut ! ...Personne ne le sait !

#2  - Trinity a dit :

Légalement si la personne ne s'est pas opposée au don de son vivant, on peut prélever même si par précaution les médecins ont tendance à faire le contraire. Donc moi si qq'un ne m'a pas dit qu'il y était opposé, je dirais oui.

#3  - CaptainNavarre a dit :

Je n'ai jamais abordé cette question ni avec moi-même ni avec mes proches... :-]

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site
Quelle est la première lettre du mot gbwbu ?