Et le prix de la meilleure interprétation masculine revient à ...

Alors voilà, ca y est, même si je n'ai pas encore le papier en main.

Je suis rentré dans le bureau de mon chef pour savoir où en était l'officialisation de la chose et il m'a dit de ne pas m'en faire, que la réponse officielle était celle qu'il m'avait donné et qu'avec la bureaucratie, ça risquait de prendre un peu de temps avant que le big boss n'ait la feuille à signer sous les yeux.

Donc acte.

Alors voilà, ca y est, j'ai franchi un nouveau cap dans ma petite vie.

Je suis devenu un col blanc, un vrai de vrai, mais sans cravate hein, faut pas abuser! Je continue de porter mon treillis au taf, de parler fort à travers la salle de supervision (Hey manu! tu descends?), d'écouter la radio tout au long de la journée et de mettre les pieds sur la table (avec les chaussons, parce que les bottes de moto toute la journée, c'est pas bon pour les pieds). Bon je l'avoue, ca fait longtemps que je n'ai pas envoyé valdinguer un clavier dans un écran, ni eu le plaisir d'en exploser un sur le sol (de clavier, pas d'écran... trop cher à remplacer). Je ne le mentionne pas dans mon C.V. officiel, mais un jour j'ai réussi à transformer un clavier en un puzzle 102 pièces! :D

Faut croire que ça a marqué certains de mes collègues car on me ressort souvent cette anecdote. Cependant mon chef actuel m'a quand même recommandé d'éviter d'exploser les portes à l'avenir. Mais quelle idée aussi de mettre une badgeuse à l'entrée de la salle de supervision!

Je suis fier, mais je n'ai pas les chevilles qui gonflent pour autant. Juste fier d'avoir réussi mon entretien devant ce jury de promo, d'avoir mené tout cela à bien. Cela va m'ouvrir quelques perspectives de carrière que je n'avais pas en tête il y a quelques temps, mais bon, j'ai le temps de voir venir.

Je ne sais pas si je vais faire un pot au taf, ce n'est pas trop mon style, même si j'aime bien aller à ceux des autres, sans pourtant y rester longtemps, c'est juste que je risque de m'y ennuyer, et faire son propre pot pour ne pas y aller, je trouve ça un peu ridicule :)

Par contre j'ai déjà fêté ça avec mes grognards, et je vais continuer de le faire la semaine prochaine si j'arrive à réunir le reste de la bande.

Mais une chose que je voulais faire absolument, c'est de ne pas oublier de remercier les gens grâce à qui cela fut possible. Comme à la remise des prix. J'ai dans ma tête une petite feuille de papier pliée en quatre avec quelques noms.

Il en manquera surement (par omission ou par oubli) et je m'en excuse par avance auprès d'eux.

Donc dans un désordre ordonné, je tiens à remercier:

  • Kathy C. , Laurent T. , Laurence T. , Benjamin G. , pour m'avoir supporté pendant toutes ces années. Big respect, et je sais de quoi je cause.

  • Jean-Michel L. , pour me supporter encore et pour tes conseils lors de la dernière ligne droite. Promis je n'exploserai plus de portes. Enfin, je vais essayer très fort.

  • Christian R. , pour m'avoir remis à ma place plus d'une fois.

  • Alexandre P. , pour m'avoir envoyé faire cette formation Cisco pendant 2 semaines en 1999, où j'essayais sans grand succès de ne pas m'endormir chaque après-midi au son de la douce mélopée du formateur. Je suis sûr que j'aurai pu passer le CCNA les yeux fermés après ;) et aussi pour m'avoir conseillé et soutenu au moment crucial.

  • Bernard C. , pour notre conversation en 1999 à New-York lorsque tu m'avais invité à passer les fêtes du nouvel an chez toi. Comme quoi 6 ans plus tard...

  • Jean-Daniel V. , pour tes efforts pendant 2 ans à tenter de me débaucher de mon ancien taf et avoir réussi finalement à me faire venir dans ton équipe en 2000. Le timing était le bon.

  • Roger G. , pour m'avoir appris le métier à l'ancienne. Je n'ai pas encore un carnet d'adresse comme le tien avec tous les directeurs et sous-directeurs des centres techniques du monde entier à appeler quand je tombe sur un technicien récalcitrant, mais je m’efforce de transmettre ton enseignement quand je le peux.

  • Emmanuel P. , pour m'avoir fait confiance et ouvert les yeux.


Bien sur , j'enverrai un petit email du taf à ceux avec qui je suis encore en contact. Parce que je doute que beaucoup connaissent mon site.

Alors voilà, ça y est, au prochain sondage, à la question "quelle est votre profession", je cocherai la case: cadre.

Classé dans : Autobiographie
Mots clés : aucun

9 commentaires

#1  - CaptainNavarre a dit :

Toutes mes félicitations pour avoir franchi ce cap! :)

#2  - Ego a dit :

Bravo :-) Alors il faut t'appeler Chef Kowalsky maintenant ?

#3  - Mélisande a dit :

*waaw*. Congratulations man :)

Ca fait plaisir pour toi ;-)

#4  - Kowalsky a dit :

Mici :)

Pour le chef, il faudrat attendre un peu, je n'ai personne sous mes ordres... Et c'est pas plus mal.

#5  - Lyssy a dit :

Waou félicitations!!!! J'applaudis à 2 mains!
Je peux continuer à te tutoyer ou dois je te vouvoyer et t'appeler monsieur à présent?

#6  - Kowalsky a dit :

Tu peux continuer de me tutoyer, n'oublies pas que j'ai une photo compromettante de toi et Léo :D

#7  - hi3 a dit :

Bravo ! Bravo ! J'ai pas tout bien compris mais j'ai capté que c'était important pour toi et que t'étais content, alors je me réjouis pour toi, je peux ?

CHPLOPPPP pfiiisssccchhhhh glougoudougoudou

(bruit du champ' qu'on ouvr et verse à flots dans les verres avidement tendus)

#8  - Elsa a dit :

bon bah euh... bravo :p

#9  - Kowalsky a dit :

hi3 > C'est quelle partie que tu n'as pas compris ?

Elsa > mici

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.