Face à face avec un mur

Bon diou de bon diou!

Je ne sais pas comment et avec quoi les anciens proprio de mon appart ont refait les revêtements sur les murs avant que je ne l'achète, mais c'est du costaud !

C'est une espèce de crépi apparement fait directement au plâtre sur les murs, puis recouvert d'une couche de peinture d'au moins 2mm...

dégradé de blanc sur fond de crépi

Il y a quelques années, tout cela était d'un blanc immaculé, et c'était agréable à regarder, mais le temps passsant, le blanc a viré en une variété infinie de dégradés de blanc cassé: allant du "gris poussière" au "jaune exposition au soleil".

Et comme depuis quelques temps j'en ai un peu marre de voir cet horizon, j'ai décidé de retrousser mes manches (et ce n'est pas peu dire) pour faire table rase de ce simili crépi.

J'ai donc sorti du placard quelques outils de torture: une belle ponceuse et ses disques abrasifs.

J'ai baché le sol, mis mon fidèle treilli, un vieux Tshirt qui ne craint plus rien, un masque spécial micro-particules sur le nez et une énorme paire de lunettes de protection sur les yeux qui a cette particularité de me rendre la vision floue :)

Et me voilà avec ma ponceuse face au mur.

Plein d'entrain et avec le doux bruit de la ponceuse dans les oreilles, je regarde la poussière s'envoler un peu partout autour de moi. Je me dis que vu ce qu'il part, ca doit être plat dessous maintenant, d'autant plus que le premier disque abrasif vient de rendre l'âme.

Mais non... Que nenni... Le mur est juste à peine entamé !

à l'attaque du crépi (1)

Je mets en place un nouveau disque, et je retourne au travail. La poussière, le retour.

Je regarde à nouveau...

à l'attaque du crépi (2)

A peine entamé vous dis-je!


Bref... A priori soit ce n'est pas la bonne méthode, soit mes murs sont capables de résister à un cyclone.

Résultat final: je vais tenter une autre approche. Je vais lui faire le coup de la botte de Nevers! Mais si souvenez-vous: "Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi".

A la sauce mur ça donne un truc du style "je te badigeonne une couche de plâtre par dessus".

la solution?

Je me demande seulement si ca tiendra aussi bien que le revêtement actuel... :D


Allez, je vous montre dans quel état sont ressortis les disques abrasifs après avoir affronté le mur (à droite un disque neuf à titre de comparaison):



Bon, je retourne passer l'aspirateur.. C'est hallucinant jusqu'où peut aller se nicher la poussière de plâtre malgrès la bache de protection que j'avais utilisé.

Classé dans : Autobiographie
Mots clés : aucun

Les commentaires sont fermés.