Jardin éphémère

Nénuphar

Un jardin éphémère

[...]

Trinity > J'crois que la période euphorique est passée. Ne subsiste que l'immatériel.

D'une façon ou d'une autre, je crois que j'ai trouvé mon rythme de croisière. Mon intimité s'écrit ailleurs. Trop focalisée, d'un intérêt aucun, voire limité.

[...]

"My Home Is Nowhere Without You", Herman Düne.

2 commentaires

#1  - Agnes a dit :

-Nénuphars,... lotus,... et les édelweiss?

#2  - Kowalsky a dit :

Et bien figure toi que c'est un projet que j'ai depuis quelques années. Faudrait que je me décide sérieusement à bloquer un week-end pour aller les voir.

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.