Le retour des moralisateurs

Cela fait déjà quelques jours que le sujet me démange...

la cène, revisitée par GIP
Le tribunal de grande instance (TGI) de Paris a prononcé jeudi l'interdiction de l'affichage de la dernière publicité des créateurs de mode Marithé et François Girbaud qui présentait une libre interprétation du tableau de la Cène de Léonard de Vinci.
(AFP/AFP/Archives - jeudi 10 mars 2005, 20h36)

L'original:

la cène , original par Léonard de Vinci

Alors c'est quoi le problème? Jésus ne peut-il être vu sous les traits d'une femme? Ça frise presque l'idolâtrerie de la part des curés.

Une autre reprise de la Cène qui a fait parler d'elle : la cène, revisitée par Bettina Rheims.

la cène, revisitée par Bettina Rheims

Classé dans : Junk
Mots clés : aucun

3 commentaires

#1  - CaptainNavarre a dit :

Ce qui me dérange dans cette affaire, c'est que le Tribunal de Grande Instance ait interdit l'affichage de la publicité incriminée... J'aimerais bien connaître les raisons de fond qui ont motivé cette décision...

#2  - Kowalsky a dit :

la note de maitre eolas répondra peut-être à ton interrogation.

#3  - CaptainNavarre a dit :

Merci pour ce lien ma foi fort intéressant! :)

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.