Piqûre de rappel

Le périphérique parisien est dangereux.

Ce matin j'ai croisé un motard au sol, sa bécane tordue en deux gisait une dizaine de mètres plus loin, 2 files plus à droite, dans une marre de carburant qui s'était déversée en une longue ligne sinistre depuis le point d'impact.

Des ambulanciers qui passaient par là s'en sont occupés en attendant l'arrivée des secours.

Allongé sur le sol, il bougeait.

C'est l'essentiel.

Alors gaffe en 2 roues.

2 commentaires

#1  - Rico'n'co a dit :

De passage sur ton site... parce que concerné, voilà quelque chose qui me fait réagir ! Seul l'enthousiasme le plus modéré à vouloir être le plus rapide de la jungle des véhicules motorisés nous préserve ! Amis motards, prenez votre temps ... De toutes les façons : le temps, on n'en gagne jamais ! On en perd tout le temps ...
Sinon, bravo et courage pour l'appart ! Je suivrai (de près?) l'avancement des travaux ...

#2  - Kowalsky a dit :

Si tu as envie de venir faire de la peinture ce dimanche ;)

ps: n'oublie pas les photos :)

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.