A l’ombre des figuiers sauvages

Bassanese.org v8

Présidentielle 2022 : la puissance du vote

Éditorial de Jérôme Chapuis

Si les conséquences du vote ne sont peut-être pas ressenties à l’échelle individuelle, les élections ont un poids décisif sur le cours de l’histoire.

Les campagnes, comme les candidats, ne tiennent pas toujours leurs promesses. Celle qui s’achève est décevante. Soit. Mais cela ne doit pas servir de prétexte pour s’abstenir dimanche. Indifférence, colère ou manque de temps : il y a toujours mille et une raisons de ne pas se prononcer. Il en est une qui semble prédominer ces temps-ci et contre laquelle il faut lutter énergiquement : « Voter, soupire l’abstentionniste, ne change rien à ma vie. » Peut-être, si l’on en reste à une perspective individuelle. Mais à l’échelle d’un pays, c’est indéfendable. Le vote de ce dimanche est crucial. Sans même à ce stade porter de jugement sur les différents candidats, c’est le moment de rappeler à tous ceux que la politique indiffère le poids décisif des élections sur le cours de l’histoire. L’écart au sein du trio de tête s’est réduit de manière significative au cours des dernières semaines. On ne peut exclure que la candidate du Rassemblement national arrive en tête du premier tour, ni même – bien qu’aucun sondage ne l’ait pour l’heure mesuré – qu’elle l’emporte le 24 avril. Encore impensable il y a quelques semaines, ce scénario constituerait une rupture profonde non seulement pour la France, mais pour l’Europe entière. Chaque voix compte. Aucun scrutin n’est jamais une formalité. Et la démocratie n’est pas un acquis.

Présidentielle 2022 : la puissance du vote


Classé dans : Aktivism
Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site
Quelle est la dernière lettre du mot stsz ?