Aller au texte | Aller au menu | Faire une recherche

Pris par la patrouille

C’est beau l’instinct. Je me suis dit fugitivement qu’il y avait un truc qui clochait. Mais je ne savais pas quoi. Et j’ai continué tout droit.

Et c’est à ce moment que j’ai compris pourquoi il y avait soudainement plus de motos du bon coté du couloir de bus que j’empruntais. Quand le policier de faction au bout de la rue m’a gentiment fait signe de me ranger sur le coté pour me poser une petite question de presque rien du tout à laquelle j’ai juste répondu que je m’en doutais un peu en lui tendant mes papiers.

Allez, ça se fête : ma première prune ! (et j’espère la dernière aussi)

Comme me l’a fait remarqué un collègue au taf, pourtant ce n’est plus la saison.

Inutile de préciser que je suis pour l’ouverture des couloirs de bus aux motos ou du moins à une tolérance de l’usage. Parce que se retrouver bloqué en deux roues rue de Réaumur nouvelle génération, c’est assez frustrant.

Bon dans tout cela une bonne nouvelle : pas de point en moins sur le permis.

Et pendant tout ce temps, je ne vous dit pas comment ça alignait à la sortie du couloir… Succès non stop !

5 Commentaires

  • Mercredi 3 octobre 2007 - 11:11 | Permalien

    et c’est là que les hommes regrettent de ne pas porter de décolletés (parfois ça adoucit les moeurs) ;)

  • rico'n'co
    Jeudi 4 octobre 2007 - 16:02 | Permalien

    Et pendant ce temps là, des collègues à moi se faisaient péter leurs top-cases et chourrer leurs casques au mondial du deux-roues !
    Que faisait la police ?
    Maintenant je le sais …

  • Jeudi 4 octobre 2007 - 21:30 | Permalien

    Tu peux te consoler en te disant que tu n’es pas le seul…

  • Trinity
    Samedi 6 octobre 2007 - 01:02 | Permalien

    Ah ces fameux couloirs de bus…

    Premier PV à ton âge ! Bravo…

    Jamais eu d’excès de vitesse ? C’est vrai en moto, on est difficilement harponné !

  • Dimanche 7 octobre 2007 - 18:53 | Permalien

    ils sont toujours le chic de trouver les bons endroits au bon moment..

  • Les commentaires sont fermés.