Quand 420 devint 414

Je crois qu'il est temps.

Temps de me décider à écrire une nouvelle note. Pour être plus exact, à la publier sans l'effacer préalablement comme les deux dernières que vous n'aurez jamais le loisir de lire. De toute façon, elles n'en valaient pas la peine.

Alors ce sera ce soir, et même si j'ai laissé passer la nuit de pleine lune. D'ailleurs d'où j'écris je ne la vois quasiment plus. C'est la vie. Il m'a fallu faire le choix entre l'espace et le ciel, j'ai choisi l'espace. Bien plus vaste.

Que dire. Tant et rien. Presque un mois après il me reste encore quelques cartons à défaire. Me connaissant, ils sont partis pour rester à la place où je les y ai mis pour encore quelques semaines, voire mois. Comme quoi, ce qui se trouve dedans n'est pas si important que cela. Je pourrais vous en dresser l'inventaire rapidement : livres, CDs, K7s, matériel informatique en tout genre, et un reste de paperasse administrative qu'il faudra bien que je me décide un jour à trier et classer après poinçonnage.

A vrai dire, en ce moment ma vie se résume à peu de choses finalement. Et ce n'est pas ceux qui sont venus m'aider à déménager qui vont venir me contredire : Lolita niera tout en bloc au besoin. Dès que j'en aurai marre de les voir traîner, je ferai le tri dedans et je crois bien que lors du prochain déménagement il y aura encore moins de cartons à transporter. Par contre je préviens à l'avance les volontaires : le canapé pèse 120 kilos (mais se sépare en deux éléments qui rentrent dans l'ascenseur - enjoy ! -). Et oui, je suis maintenant l'heureux propriétaire d'un canapé. Et ça, je l'attendais depuis pas mal de temps.

Ma chambre donne sur la rue et j'en entends tous les bruits. En revanche j'ai désormais le noir quand j'éteins la lumière, exit les persiennes. Et mine de rien cela a son importance. Par contre le salon donne sur l'arrière de l'immeuble et de fait se retrouve au calme, laissant présager à quelques siestes occasionnelles sur le canapé.

Malgré tout j'arrive à la constatation que mon ancien appart ne me manque pas. C'est d'ailleurs assez bizarre de le voir vide désormais après y avoir passé autant de temps et l'avoir trouvé si petit qu'il fallait que j'en parte au plus vite.

La semaine dernière j'ai signé la promesse de vente avec mes futurs acquéreurs. Plus que quelques mois et j'aurai définitivement rompu les amarres avec la décade précédente. En espérant que la prochaine soit plus féconde.

Classé dans : Autobiographie
Mots clés : aucun

3 commentaires

#1  - Melgart a dit :

Ravi de savoir que tu as perdu 6 kilos ! (c'est pas ça, le titre ?)
Désolé pour la réponse tardive because panne internet ... Tu sais ce que c'est !
Je serai présent avec mes princesses mais je ne promet pas de devenir le roi ! Advienne que pourra !
------------------------------------------
Ces derniers temps, je n'arrête pas de croiser la fée-conde ! Si j'y pense, je te la présenterai ...

#2  - Fa a dit :

prendre le temps !! prends ton temps, comme moi. J'ai des cartons dans ma cave, ils y sont depuis mon dernier demenagement, qui remonte à 7 ans !!!

#3  - Kowalsky a dit :

Melgart > :mrgreen:

Fa > La cave est déjà presque remplie ;)

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.