The dark side of the Moon

Il est grand temps de retourner dans l'ombre.
Puisque même ma frangine m'en fait le reproche.

Je retourne côtoyer la Faucheuse.

Je retourne contempler la lame acérée, affûtée comme un rasoir, de mon plus fidèle compagnon. Celui qui ne me pose aucune question, n'émet aucune contestation. Il se contente d'être là.

Je retourne auprès d'elle.

L'alcool glisse le long de mes veines, se fraye un chemin dans ma chair. Il engourdi ma tête, il engourdi mon corps. Je ressens les chocs de ses coups qui m'appellent inexorablement depuis ce jour où je l'ai rencontrée. Je ne ressens plus le choc des coups que je donne en retour. Mes poings sont deux entités qui vivent d'elles-même. Frappant. Cognant. Massacrant. La peau s'arrache du cartilage tellement je frappe fort dans le vide. Mes os se cassent sous l'impact. Le sang gicle et s'étale sur le sol, telle une peinture abstraite. Rubis par çi, émeraude par là.

Je combat, je hurle, je pleure. Je la regarde fasciné.

Je sens ses crocs qui s'enfoncent dans mon âme. J'entends le bruit de ses machoires qui déchirent mon corps. Qui m'éviscèrent et me vident de ma substance vitale.

Je lutte, malgrès tout.

Je retourne auprès d'elle.

Je retourne côtoyer la Faucheuse.

Je retourne dans l'ombre.

And the old Indian said : "this was a good day".

7 commentaires

#1  - Anne K a dit :

ça devient de plus en plus obscur et codé par ici ! Que la douceur du printemps soit avec toi, ô roi des tartes aux pommes !

#2  - soeurette a dit :

:lol:

#3  - Kowalsky a dit :

Anne > Ca va me passer, te fais pas de souçis pour moi. Je suis en vie et plein d'espoir.

Soeurette > Elle est montée ta commode ? T'as pas perdu d'autres pièces ? :mrgreen:

#4  - Anne K a dit :

what goes around comes around...

#5  - soeurette a dit :

comment t'as deviné ??? les trains des tiroirs sont mauvais, on retourne chez ikea demain !!!!

#6  - Kowalsky a dit :

Comment j'ai deviné ? J'ai juste pris conseil auprès de mon miroir magique, comme à l'accoutumé, quand il s'agit de personnes à qui je tiens.

"Miroir, mon beau miroir, dis moi si ma frangine a fini de monter sa commode"
lui dis-je.

"Non, car c'est un meuble Ikea"
me répondit-il.

Ce qui me laisse à croire qu'il s'y connait plus en meuble Ikea qu'en relationnel vu les carabistouilles qu'il m'a sorti récement.

#7  - soeurette a dit :

ayé ! cette fois la commode est montée. au bout de 3 aller-retours au SAV Ikea...

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.