Via con me


Paolo Conte, the best of
Via, via, vieni via di qui,
niente più ti lega a questi luoghi,
neanche questi fiori azzurri...
via, via, neanche questo tempo grigio
pieno di musiche
e di uomini che ti sono piaciuti...

It's wonderful, it's wonderful, it's wonderful,
good luck my babe,
it's wonderful, it's wonderful, it's wonderful,
I dream of you...
chips, chips, du-du-du-du-du

Via, via, vieni via con me,
entra in questo amore buio,
non perderti per niente al mondo...
via, via, non perderti per niente al mondo
lo spettacolo d'arte varia
di uno innamorato di te...

It's wonderful, it's wonderful, it's wonderful...

Via, via, vieni via con me,
entra in questo amore buio,
pieno di uomini...
via, entra e fatti un bagno caldo,
c'è un accappatoio azzurro,
fuori piove un mondo freddo...

It's wonderful, it's wonderful, it's wonderful...


Paolo Conte
(1981)

Classé dans : Coloriages
Mots clés : aucun

10 commentaires

#1  - Juju a dit :

Ben c'est quoi l'album à découvrir chez toi ?
C'est à écouter ou à acheter ??? ;)

#2  - Kowalsky a dit :

A toi de choisir :)

Mais je comprends mieux ta réponse en lisant celle de ta note.

Ce soir je suis trop fracassé pour t'expliquer le pourquoi du comment...

A demain.

#3  - hi3 a dit :

"niente più ti lega a questi luoghi,
neanche questi fiori azzurri…"
> Certo, ma forse è proprio per questa ragione ch'adesso è possibile pure rimaner' qui.

"Via, via, vieni via con me,
entra in questo amore buio,
non perderti per niente al mondo…
via, via, non perderti per niente al mondo"
> Ognuno come la pensa... Non perdersi se stesso al mondo, sarà anche abbastanza. Gli altri, come al solito, faranno cio che sara loro possibile.

#4  - Kowalsky a dit :

C'est cela oui...

Pour ma réponse, il faudra attendre un peu hein, perché non parlo italiano senza babelfish :) Et quand je vois ce que ça donne... Je ne voudrais pas commetre d'impair.

A moins que ma maman passe dans le coin... ;) Ou Lissy... Ou Mélisande peut-être.

#5  - Kowalsky a dit :

Juju > L'album en question est "the best of" de Paolo Conte.

Sauf que je n'ai pas l'habitude d'inclure d'extraits musicaux par chez moi.

Tu peux au pire écouter les extraits présents sur le lien.

Ou tu fais comme moi: tu empruntes le CD chez ta maman pour l'écouter tranquillement à 4h du mat en rentrant d'une petite soirée entre amis avant de t'endormir :)

#6  - Mélisande a dit :

Un momento, prego. *essaye de*.
(Je suis pas très bonne en italien hein, ;-) j'ai appris le peu toute seule).

Je crois que ca ressemblerais à "Certes, mais peut être c'est vraiment pour cette raison que maintenant, il est possible de rester".

Et pour la deuxième. (Humm, ca se corse là). "Comme chacun le pense, ne pas se perdre face au monde, ce sera assez/suffisant, les autres, comme d'habitude, ils feront de leur possible".

Juju, mail moi (liz@fleur.net), et je te passe cette chanson 'Via con mé' en email si tu veux.

Et puis enfin, mon commentaire à moi, c'est que cette chanson, c'est mon morceau de Napoli dans les écouteurs. Une odeur et des couleurs du Sud.
C'è wonderful, veramente.

Buona serra a tutti :)

#7  - Stef a dit :

Merci de ton passage chez moi, c'est sympa.
Je me paye une semaine de vacances à lire les autres!
Paolo Conte c'est génial, la musique et l'homme.
Bonne nuit

#8  - Shakti a dit :

une voix bien masculine comme on les aime!

#9  - Kowalsky a dit :

stef > Je ne laisse pas souvent de commentaires chez toi, mais je passe à chaque nouvelle note.

Profite bien de tes vacances et reviens nous en forme.

#10  - hi3 a dit :

Merci pour Babelfish, je cherche le nom du machin de puis un moment, c'est cool.

Sinon (héhé) :

“niente più ti lega a questi luoghi,
neanche questi fiori azzurri…”
(il dit : "plus rien ne te lie à ces lieux, pas même ces fleurs bleu ciel")
> Certo, ma forse è proprio per questa ragione ch’adesso è possibile pure rimaner’ qui.
(je réponds : "certes, mais peut-être que c'est justement pour cete raison que maintenant il est possible aussi de rester ici")

“Via, via, vieni via con me,
entra in questo amore buio,
non perderti per niente al mondo…
via, via, non perderti per niente al mondo”
(il dit : "Viens, allons-nous en,
entre dans cet amour sombre,
ne te perds pas au monde pour rien...")
> Ognuno come la pensa… Non perdersi se stesso al mondo, sarà anche abbastanza. Gli altri, come al solito, faranno cio che sara loro possibile.
(je réponds : "A chacun son point de vue... Ne pas se perdre de soi-même au monde, ce sera déjà pas mal. Les autres, comme d'habitude, feront leur possible.")

(aparté) Mazette, qu'est-ce que je peux dire comme couneries, moi !

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.